top of page

Vivre une spiritualité incarnée

J'ai toujours eu cela en leitmotiv : vivre une spiritualité incarnée. C'est à dire vivre en sachant que nous sommes un élément de quelque chose de plus grand.


Que le "je suis" n'est pas seulement que ce que je vois dans le miroir.

Que la vie est très maligne et qu'elle a le sens qu'on veut lui donner, et c'est cela le but de l'expérience.


Etre accompagnant, prendre de l'information dans l'invisible, voir les liens entre les choses et comprendre ce qui se joue pour quelqu'un ne fait pas de moi un meilleur humain que les autres. Ni même un humain mieux armé dans la vie. Cela fait de moi ce que j'en extrais, cette savoureuse et substantifique moelle, comme dirait Rabelais qui donne du goût à mon existence.


Alors je vous partage un texte de Christine Gonzales qui est me semble t'il va illustrer tout à fait, mon propos.



"La spiritualité, c'est pas se coller des étiquettes et se croire faire partie d'un clan, club, ou d'être illuminé !


La véritable spiritualité, c'est l'ouverture du cœur, avec simplicité, sans avoir besoin de connaître tous les chakras et vérifier tous les jours les vibrations de vos chakras.


Ce n'est pas savoir de quelle couleur est votre aura, bleue, indigo, jaune, rouge ou rose bonbon, parce que cela en réalité n'a aucune importance !


Ce n'est pas ce vocabulaire "new âge" qui finit par donner le vertige par manque de simplicité.


Ce n'est pas connaître les noms hiérarchiques de tous les anges et archanges. Ce n'est pas se prendre pour maître Pierre, Paul ou Jacques. Ce n'est pas des "je t'aime et petits cœurs" à chaque fin de phrase qui finissent par donner la nausée par trop de "pommade".


La véritable spiritualité, elle se vit sans toutes ces immenses théories sur le sujet, où tout finit par être sujet à théories sans plus de spontanéité ni de simplicité dans l'échange.


La spiritualité ce n'est pas parler avec un vocabulaire si raffiné qu'un "merde" ou "je m'en fous" en deviennent tabous à force de trop de rigidité, ne laissant plus les véritables émotions s'exprimer.


La spiritualité ce n'est pas chercher à se débarrasser de son ego ni même le refouler, mais l'accepter et l'aimer puisqu'il fait partie intégrante de qui vous êtes.


La spiritualité c'est accepter sa part sombre comme sa lumière. Ce n'est pas parce que vous choisissez la lumière que le sombre n'existe plus. La lumière ne pourrait exister sans le sombre ; c'est avoir le discernement nécessaire pour vous voir tel que vous êtes vraiment, y compris le sombre et le moche en vous que vous n'aimez pas ou rejetez.


La spiritualité, c'est d'une extrême simplicité et elle se vit avant d'être théorisée.


Les êtres les plus spirituels que j'ai rencontrés et croisés ne se prenaient pas pour des êtres spirituels. ils n'en avait pas besoin, car l'être n'a plus besoin d'étiquettes ni d'appartenance, ni reconnaissance ni dénominatif, ni groupe, ni d'exposer l'état de leurs chakras tous les jours, etc. Ils sont tellement simples, bons, humbles, tellement remplis de compassion, avec un cœur grand et une âme, que tout ce folklore "spirituel" n'a aucun sens pour eux.


Ils sont spirituels de façon "naturelle" et non "théorique" ni cherchant à rien définir.

La spiritualité c'est avant tout dans le cœur et non le mental.

La spiritualité c'est beaucoup de simplicité, un immense cœur grand ouvert et une bonne dose d'humour."

Christine Gonzales


La Spiritualité, c'est quand même vachement meilleur saupoudrée d'une bonne dose d'humour et d'auto dérision, non ? Parce qu'on s'est incarné pour prendre du plaisir ! Alors accompagnons tout cela avec une belle tranche de rire. Les cartes sont distribuées, jouons !



2 comentários


Reda Bellouati-Lang
Reda Bellouati-Lang
06 de set. de 2023

Merci Flo pour ce texte qui est très magique et qui va à l'essentiel ! Des bisous

Curtir

Muriel Delamarche
Muriel Delamarche
05 de set. de 2023

Oh merci Florence ! Ce texte est magnifique et remets bien les pendules à l'heure ! Encore Merci !

Curtir
bottom of page