top of page

Esprit, Entité, Energie es tu là ?

Régulièrement on vient me parler d’entités en me demandant mon avis. Et pour faire court, je n’ai aucun avis à donner si ce n’est qu’il faut utiliser ce mot avec « précautions » car on a tendance à regrouper sous ce terme des choses très différentes.


Je ne peux parler que de ce que j’ai eu l'occasion expérimenter et c'est ce que je vous propose. Notez que je ne prétends pas détenir « la » vérité et encore moins être en capacité de définir l’invisible. Je vais me contenter de décrire ce que j’ai pu observer.


J’ai été en «contact » avec trois types d’énergie différente, à des degrés différents. Certaines que j’ai réussi par moi-même à identifier, d’autres que je n’étais pas en état d’analyser et qu’un bon ami à moi , médecin et énergéticien – Merci Thierry – à nommé et géré à ma place.


Et avant d'aller plus loin dans mon propos, je vous encourage à faire comme moi. Quand on se sait pas, on va voir quelqu’un qui est formé. Vous n’auriez pas l’idée de rentrer dans la cage d’un tigre n’est ce pas ? Alors soyez raisonnable et ne présumez pas de vos forces quand il s'agit d'aller sur le terrain de l'énergétique.


Autre point important, lorsque vous remettez votre santé psychique et mentale dans les mains d’une personne - et çà vaut pour d'autres sujets d'ailleurs - vérifiez son expertise, son sérieux et la connaissance qu'elle a de ce qu'elle entreprend. Posez simplement des questions. Vous n'êtes pas un sujet d'expérimentation, vous n'êtes pas juste un rendez vous dans un agenda. Vous êtes un des acteurs de ce qui va se dérouler.


J'entends malheureusement parler de personnes qui « jouent » aux apprentis mages ou sorcières et qui s'improvisent "transmutateur d'énergie" après un stage de 3 jours ou encore parce qu'elles sont nées avec le "don". Tout çà me fait souvent froid dans le dos car on ne « transmute » par une énergie comme on vide sa poubelle.


Cette pratique demande de la compréhension sur ce qu’on rencontre, çà demande de la prise de recul, de l'expérimentation, de la neutralité, de l’enracinement et c'est l'ensemble qui créé pour celui qui opère et pour celui qui vient le consulter, un bouclier protecteur naturel et l'assise nécessaire à l'opération. Cela demande aussi beaucoup d’humilité. Lorsque vous rencontrez ce que j’appelle une « pointure » dans ce domaine, cette personne est toujours très humble sur sa pratique.


Parlons à présent des formes d'énergie que j'ai pu rencontrer :



LES FORMES PENSEES


C'est la première énergie avec laquelle j’ai été en contact.

En devenant thérapeute, il est bien évident que j’allais en rencontrer un certain nombre, qui au début de ma carrière m’ont vraiment « vidée ».

Je me souviens de mes débuts ou après certaines séances je devais aller dormir deux heures ou bien je me sentais vaciller ou encore perturbée, déconnectée… Bienvenue dans le monde des formes pensées !


Qu'est ce que c'est :

C’est une forme d'énergie créée et diffusée par une autre personne. Une forme-pensée est faite d'énergie contenant une fréquence émotionnelle et mentale.


Tout être humain génère de façon inconsciente des énergies psychiques. Une forme-pensée est présente dans l’aura de cette personne. C’est comme si elle « rayonnait » cette information.


Quand vous rencontrez cette personne, son énergie forme pensée peut - en fonction de votre propre sensibilité ou de votre degré de proximité émotionnelle avec elle - vous impacter. Les formes pensées sont particulièrement néfastes quand elles sont chaotiques (colère, peur, haine, jalousie, manipulation...).


Ce rayonnement est spécifiquement intense lors de tensions émotionnelles ou si la personne ressasse continuellement le même type de pensées. En agissant ainsi elle l’alimente, lui donnant ainsi de l’intensité. N’avez-vous jamais eu cette sensation après avoir discuté avec certaines personnes de vous sentir « à plat » ? D’autres personnes, au contraire, sont ce qu’on appelle des personnes « solaires », elles génèrent de l’énergie qui vous rebooste et après une discussion vous vous sentez plein d’entrain.


Une forme pensée n’est donc pas une énergie qui a sa propre vie, elle est alimentée par son propriétaire et impacte plus ou moins ceux qui vont y être confrontés.


Cette confrontation aux énergies extérieures à long terme altère notre propre champ énergétique. Ce champ vital, est une zone de protection qui filtre constamment les flux extérieurs afin qu’ils n'atteignent pas le corps physique. C’est notre airbag invisible mais il n’est pas à toute épreuve, il convient donc d’avoir une bonne hygiène énergétique.


Comment ?

Déjà, plus vous vibrerez vous-même sur un plan de conscience élevé, moins vous pourrez être affecté par ces énergies. D’ailleurs, en principe les personnes qui les vibrent ne vont vers vous. Les personnes qui travaillent dans l'aide à autrui, au sens large du terme, sont plus impactées, du fait qu'elles se connectent avec l'autre, mais elles ont chacune leurs petites formules pour reprendre leur pouvoir si elles se trouvent parasitées.


De gestes simples peuvent être faits après tout contact que vous avez senti perturbateur. Lavez-vous les mains, respirez l'air frais en vous centrant, coupez mentalement tous les liens « énergétiques » avec cette personne. Immergez-vous dans des fréquences sonores pures. En le faisant systématiquement, cela évitera à votre champ de devenir poreux.


En alimentant votre conscience de vibration d’amour, de gratitude etc… Vous vous musclez. Comme un athlète renforce sa musculature, vous renforcez votre champ vibratoire qui devient plus large et moins perméable.


Il existe aussi des accessoires qui peuvent contrer ces énergies. J’en ai conçus pour les personnes ayant fait le programme Vibre Actions. Ces artefacts peuvent renforcer votre propre aura et la nettoyer si vous avez été impacté. Une vraie merveille !


Si toutefois vous êtes amené(e) à être en contact régulièrement avec une telle personne - qui je le souligne n'a pas conscience de ce qu'elle génère - prenez dès le début de la conversation de la distance mentale et émotionnelle et ayez cette simple pensée : "je suis maitre en ma demeure et je ne prends que ce qui est bon pour moi".


Parfois, même en ayant une bonne hygiène et en ayant une prise de recul, vous serez pollué, soit parce que vous êtes fatigué, soit parce que vous avez une "fuite énergétique" sans le savoir, soit parce que vous compatissez à ce que vibre cette personne… Attention éviter de compatir (Du latin compatior (« souffrir avec »). Vous pouvez être empathique mais n’absorbez pas le mal être de l’autre, il n’en aura pas moins ! Si vous vous sentez moins alerte, allez voir un magnétiseur, un énergéticien. Il en existe tellement, soyez attentifs à vos propres ressentis. Appelez le/la avant de mettre votre corps entre ses mains.



LES ENTITÉS NON HUMAINES


Une entité non humaine est une charge énergétique qui n'a jamais été humaine en tant que telle. Certains experts nomment les âmes humaines « entités ». Ce n’est pas ma définition mais rien n’est vraiment faux, c'est une question de définition.


Donc pour moi le terme d'entité correspond à des charges énergétiques d'origine émotionnelle, jamais incarnées dans un corps physique. Vous allez en rencontrer dans certains lieux dont la mémoire des murs est composée de l'impact des émotions et situations liées aux événements passés.


Il n’y a pas toujours dans ces lieux, la présence d'âmes qui les ont vécues. Ca arrive mais ce n’est pas toujours le cas.


Quand on dit que les murs ont des oreilles, ils ont aussi des émotions.

J’ai pour ma part deux situations en mémoire ou mon corps a fait un bond en arrière au moment d'entrer dans un lieu chargé d’énergie de souffrance. Comme si mon corps savait ce qu'il y avait à l'intérieur. Et croyez moi que la réaction est aussi spontanée que violente. Et les deux fois, je l’ai écouté.


Ces lieux sont principalement des lieux abandonnés ou des lieux de cultes. Mais on peut aussi en trouver dans des lieux plus contemporains, comme des habitations ou des scènes violentes ont eu lieues ou encore des morts douloureuses contenant des émotions de peur, colère, détresse…


Pour ces lieux, si vous étiez amené à en acheter un, vous sentirez rapidement même sans être expert que quelque chose ne va pas. Votre sommeil serait perturbé, vous auriez des maux tels que migraines, nausées, mal être, faites appel à un professionnel qui va nettoyer l’endroit et particulièrement la pièce parasitée. Parfois il peut s'agir de failles ou de champs électro magnétique tout simplement, un bon géobiologue pourra vous éclairer et vous conseiller.


J’ai eu une autre expérience très perturbante en lien avec une énergie innommable dans un lieu en train d’être restauré. Une vieille bâtisse contient parfois dans sa pierre, des choses qu’on ne devrait pas exhumer. Encore une fois, mon ami Thierry aura été mon bienfaiteur pour me sortir de ce « bourbier » parasitant.


Notez que ces énergies ne sont actives que dans le lieu donc vous n’avez rien à craindre si vous n’y entrez pas. La plupart de ces énergies sont perturbantes mais pas « dangereuses » pour votre santé à court terme.


Autre forme d'entité


Il existe aussi des entités non humaines (c’est-à-dire qui n’ont jamais été incarnée). J’ai eu malheureusement l’occasion d’en avoir qui se sont collées à moi mais je ne vais pas en parler car je ne saurai décrire ce qu’elles étaient précisément. Ce sont des formes de vie qui ont besoin d’un hôte. Comme une bactérie, un virus… Et hop vous voilà Enrubanné d’une énergie phagocytante.


Comment les reconnaitre ? Vous aurez des symptômes psychiques et physiques : humeur en dents de scie (c’est intense, çà ne ressemble pas à une petite dépression), problèmes de sommeil, grande fatigue, douleurs localisées peu habituelles (points d'accroches de l’entité sur le corps) ; Et pour certaines personnes "hyper-sensibles", impression de ne pas être seules chez elles, ombres dans l'angle mort etc...


Quoi faire ? Aller voir un professionnel. Trouvez le par le bouche à oreille. Je vous assure que plusieurs personnes de votre entourage en connaissent car elles en ont eu besoin. Elles ne s’en vantent pas mais si vous osez en parler, vous aurez des adresses.


LES AMES DES DEFUNTS


Lorsqu'une personne décède, son âme (qui est énergie) est libérée du carcan physique. L’âme libérée vibre à une fréquence « rapide » qui n’appartient pas au plan physique (le corps vibre lentement d'où la densité de ce dernier), de ce fait, elle va normalement rejoindre un plan qui vibre de manière équivalente. Elle est attirée comme un aimant par ce plan. C'est naturel.


Or, il arrive qu’une âme cherche à rester sur notre plan. Plusieurs raisons peuvent l’expliquer : le déni (dans le cas d'une mort soudaine par exemple), les sentiments (amour, colère...) envers une ou plusieurs personnes encore vivante(s), la peur (de l'au-delà au moment de la séparation du corps physique si la personne est persuadée que c’est la fin de tout), et parfois aussi (hélas) le refus des proches de laisser partir le défunt.


Pour rester sur ce plan, l'âme va littéralement s'accrocher à ce qui est dense (lieux ou gens) car cette résistance demande beaucoup d'énergie (c'est une lutte énergétique qui est perdue d’avance pour elle si elle ne se branche pas à ce qui est dense).


La plupart de ces âmes sont totalement inoffensives mais si elles s’accrochent à vous, vous allez perdre votre alignement, votre énergie et vous allez fusionner avec la leur.


Si vous êtes très sensibles aux énergies et que vous avez suffisamment conscience de votre propre énergie, vous allez le sentir rapidement.


Si vous n’êtes pas sensible aux énergies, vous allez vivre avec, mais au fur et à mesure du temps, vous allez avoir de la fatigue, un manque d’entrain, des douleurs physiques au point d’ancrage. J’ai rencontré une fois en séance, une femme qui portait littéralement sa mère sur son dos parce qu'elle se refusait à la laisser partir… Je vous dis pas les douleurs d’épaules : un poids immense lui a été retiré après le deuil symbolique !


Les âmes qui ne "peuvent" pas "repartir":

Certaines âmes n’ont pas rejoint la source parce qu’elles n’en ont pas la possibilité suite à une fragmentation d’âme, elles sont donc en attente de retrouver leur entièreté mais celles-ci ne s'accrochent pas à vous. Elles sont – selon ce que j’ai pu comprendre – dans un entre deux astral. C’est celles que je rencontre en séances trans-générationnelles.


Leur fragment d’âmes non intégré contient encore l’énergie liée à l’évènement perturbateur - cela peut être de la colère, de la peur, une tristesse infinie, d'autres sont rongées par la culpabilité - et la plupart du temps lorsque l’évènement d’origine est réglé, ces âmes retrouvent leur entièreté et rejoignent d’elles même la source.


Rarement, elles ne peuvent pas le faire seule, il conviendra alors de les aider dans un rite de passage. Là encore, tellement de personnes s’improvisent « passeur d’ames », la faute à la dégringolade de connaissance et une envie contemporaine d’aller flirter avec l’au-delà.

Du coup, l’amateurisme favorise la migration d'une âme de notre plan vers l'errance lorsque l’accompagnement n’est pas complet.


Il m’est arrivé de travailler avec une personne en transgénérationnel, me disant qu’on avait aidé « sa mamie » à remonter alors qu’il n’en était rien. Dans ce cas là, j’ai pu constater que l’âme du défunt en totale perdition essayait d’entrer en contact, pour tout simplement dire qu’elle était là. Hélas, les personnes en deuil se sentent rassurées quand elles sentent l'odeur de la lavande de mamie dans la pièce, alors que c’est tout simplement un appel à l’aide…


Une âme qui veut vous contacter – en principe – vous fait parvenir un message de manière subtile, pas en hantant votre salon.


Ici encore, pour aider à raccompagner une âme, il existe des personnes fort compétentes et ce ne sont jamais des personnes que vous trouverez sur l’annuaire. Le bouche à oreille est utile mais pas que… Soyez à l'écoute de vos propres ressentis.


Ne vous laissez pas « berner » ou « bercer par des paroles que vous voulez entendre ». Vous avez la faculté et le discernement en vous. Servez-vous en. Ou alors faites appels à votre mamie pour qu’elle vous amène chez la bonne personne. On ne berne pas une âme désincarnée qui aspire à rejoindre sa source, elle reconnait la personne qui a la clef.


Conclusion :


Beaucoup d’entre nous vivent leur vie de manière inconsciente, en s’accrochant à des croyances, en adoptant des conditionnements qui les éloignent de leur vraie nature, en souffrant, souvent.


Nous vivons notre vie inconsciemment, en oubliant la vie qui nous traverse et la magie de notre présence sur cette Terre d’abondance.


L'objectif de la vie, c'est la vie elle même. C’est si simple qu’on cherche encore un sens. Alors parce que nous n’en trouvons pas, certains se tournent vers l’invisible en quête de sens. Ils perdent pieds au sens propre comme au sens figuré.


Entre ceux qui ne croient qu'à ce qu'ils voient et ceux qui veulent absolument voir l'invisible, je crois que le milieu juste s’impose.


Soyons présent à nous même, à notre incarnation et soyons conscients. Si un jour, notre évolution nous amène à entrer en contact avec d’autres formes de vie, c’est que nous serons prêts collectivement pour cela. En attendant, cultivons nos émotions, nos pensées. Prenons la responsabilité des situations que nous vivons afin de ne pas « polluer » énergétiquement nos espaces de vie, au même titre que nous polluons la matière.


Matière et énergie sont les mêmes pièces de notre terrain de jeu alors soyons en les gardiens.


• Pratiquez la pleine conscience pour vous concentrer sur l’instant présent.

• Faites une introspection régulière pour vous connecter à vos émotions et vos pensées.

• Pratiquez la gratitude pour vous concentrer sur les choses positives de votre vie.

• Écoutez votre corps et prenez soin de votre santé physique et mentale.

• Faites des activités pour entrer en connexion avec le monde animal, végétal, minéral.

• Pratiquez la bienveillance envers vous-même et les autres.


Et pour terminer avec un mot sur les âmes des défunts. Toutes les âmes que j’ai rencontrées en trans-générationnel ne m’ont transmis in fine qu’un seul sentiment après mise en lumière de ce qui a perturbé leur remontée. Un seul. Quoi qu’il se soit passé dans leur vie incarnée, cela a toujours été une infinie sensation de gratitude, ressentie comme la diffusion d’une émotion bienveillante qui se répand et vous enveloppe. Peut être est ce cela qu’on appelle Amour.


J'ai eu beaucoup de chance de rencontrer de belles âmes incarnées ou non, qui m’ont permis d’avancer dans ma compréhension et m'ont conforté dans mon intime conviction que nous sommes des êtres vibratoires.


Comments


bottom of page